Actualités

octobre 2015

Les principales occupations à ce jour de l’URPS MKLB:

-Un premier axe est de rendre plus fort le masseur-kinésithérapeute breton dans la défense de la kiné respiratoire contre la bronchiolite. Elle se fait dans un premier temps par 4 soirées de ré harmonisation respiratoire, une par département. Dans un deuxième temps, une aide sera organisée pour celles et ceux qui souhaitent créer un réseau de garde respiratoire sur le week-end. Cette garde puisqu’elle est bénévole, ne peut en aucun cas être imposée par qui que ce soit. Dans un troisième temps, des stages seront organisés pour les étudiants de l’IFMK de Rennes sur les temps de garde. La porte est ouverte pour l’IFMK de Brest. Première soirée dans le 22 le mardi 3 novembre.

-Un deuxième axe de travail est le repérage de la fragilité de la personne âgée, et la prévention qui s’en suit. Elle se fait notamment par un projet Inter URPS, sur le repérage de celle-ci. Trois secteurs, pour le moment, sont concernés (le secteur de Brest, le secteur d’Auray, et celui de Matignon).Prochaine réunion le 2 novembre

-Un troisième axe de travail est le développement de la messagerie sécurisée, qui est un projet aussi Inter Urps, porté par Géco Lib.

Il y aura entre 6 et 8 soirées à compter de février 2015 sur les territoires suivants :

  • Territoire de santé N°1
  • Une partie du territoire de santé N°7
  • Territoire de santé N°4

-Un quatrième axe de travail est celui du suivi du nouveau né vulnérable. Nous venons d’avoir l’accord pour des formations par département et secteur (22-35 et 29-56), pour une meilleure prise en charge de ces enfants, et maintenir la dynamique créée dans les départements, notamment la création de l’Association Kinésithérapique Pédiatrique Bretonne. La prochaine étape concerne le 22, le 23 novembre.

-Un cinquième axe de travail est aussi la défense des masseurs-kinésithérapeutes libéraux bretons, notamment par rapport au partenariat entre l’ARS et la DRJSCS, qui refuse aux masseurs-kinésithérapeutes libéraux bretons pour le moment, la possibilité d’adhérer à la charte Sport Santé Bien être. Pour cela, nous travaillons avec KOP(qui a soulevé cette problématique) et le Conseil Régional de l’Ordre des Masseurs Kinésithérapeutes. Affaire à suivre.

-Un sixième axe de travail est la Prévention dans tout ses états, puisque l’année 2016 sera l’année de la prévention et que nous faisons partie du groupe réfléchissant à la manière de traiter ce sujet au niveau de la CSRA. Prochaine réunion le mercredi 4 novembre.